Éphéméride d’octobre

Publié le par eric roux

La saison des produits alimentaires est bien plus variable que la date de mise en vente du beaujolais nouveau. Suivant ou nous nous trouvons ou la variété, cultivée, élevée ou pêchée, un produit peut avoir au moins trois saisons.
La saison de disponibilité
, le produit est là, achetable mais rien ne prouve qu’il sera bon et encore moins abordable.
La saison de l’optimum gustatif, extrêmement variable suivant les conditions climatiques. Ce moment est souvent assez court et différent suivant que vous êtes en Bourgogne ou en Catalogne.
Enfin la saison de meilleur rapport, celle ou tout le monde ne veut pas ce produit, ou la production est assez importante pour permettre un coût d’achat raisonnable et ou en plus il est bon. Cette saison est de loin la plus compliquée à maîtriser. Noël et Jour de l’an font par exemple monter les prix comme le mercure d’un thermomètre d'août 2003. Les coquilles saint jacques sont ainsi délicieuses et bien plus abordable en Février.

Compte tenu de ces variables de saisonnalité d’un produit, que nous réserve et que pourrions nous conseiller pour le mois d’octobre ?
Qu’elles soient de plein champs -c’est très rare- ou de serre froide -juste pour les protéger de la grêle-, les tomates connaissent une qualité gustative souvent incomparable en automne. De plus, bien souvent, les variétés de fin de saison sont différentes de celles du plein été. Je parle bien sur de variété et non d’hybride F1 conçues pour résister au transport. Cornue des Andes, Noire de crimée et Rose de Berne ont de la chair, de l’acidité et du sucre, tout pour faire une tomate fière de s’appeler tomate. Ne vous lamentez pas, faites la guerre à vos maraîchers pour qu’ils cultivent des tomates. Je me permet d’ailleurs de vous communiquer quelques adresses de producteurs de graines à donner au moins une trentaine de fois à tous les primeurs producteurs de France1. .

Le poivron, encore un autre légume que l’on veut à tous prix manger au mois de juin mais qui est délicieux en automne. Surtout si vous vous mettez en quête de deux petites variétés du sud de la France. Connu un peu à Paris grâce à Yves Candeborde de "La Régalade" et Alain Dutournier du "Carré des Feuillants", le poivron long doux des Landes, appelé piment d’Anglet au pays basque est très utilisé dans sa région soit comme base de la piperade ou simplement poêlé avec du gras de jambon pour cuire des œufs. Assez fin de forme, doux et mûrissant rouge, ce petit poivron basco-béarnais se confie aussi au vinaigre comme des cornichons. Facile a cultiver, sa chair mince et parfumée peut aussi s’apprécier en salade. Seul inconvénient, il nécessite un peu de travail pour être épépiné comme il faut.

Autre variété bien moins connue, le petit marseillais, vendu sur les marchés d’Aix et Marseille, est une merveille quand il est utilisé pour la réalisation des petits farcis. Cinq centimètres de haut, deux de diamètre, il est en forme de lanterne et mûri jaune doré. Sa petite taille permet de le faire sauter entier à la poêle à l’huile d’olive, juste assaisonné de fleur de sel. C’est comme une confiserie pour saluer un vin blanc vif d’apéritif. Nous sommes bien loin des gros poivrons carré des serres hollandaises, qui arrivent tout justes à se parer de jaune, de rouge et de vert. Un peu comme si les tomates n’étaient que ronde, rouges et parfois cerises.

Les fromages à pâte pressée non cuite nous intéresse aussi. Saint Nectaire, Reblochon, Morbier, Tomme de Savoie, quand ils sont fabriqué avec du lait d’herbage d’été sont au mieux de leur forme gustative à l’automne. Le lait d’herbe donne normalement au fromage une pâte d’un beau jaune et surtout des parfums de réglisse et d’herbe fraîche. Le foin par contre produit des pâte plus clair et plus faiblement parfumées. Moins de goût donc pour certain de ces fromages mais que ceci ne nous empêche par de manger des saint nectaire fermiers pour soutenir les éleveurs qui transforment le lait de leur vache à la ferme.

  G.I.E. Le Biau Germe
47360 Montpezat.
Tél. 0553959504
Fax : O553959608
nombreuses variétés non inscrites au catalogue officiel, quantité maraîchère. E.U.R.L

 EURL Germinance
49150 Saint Martin d’Arcé
Tél. 0241827323
Fax. 0241828648
 
semences potagères de culture bio-dynamique pour jardiniers et maraîchers

  Semailles,
20 rue du sabotier, 5340 Faulx les Tombes, Belgique,
catalogue (en français) de semences de producteurs belges, luxembourgeois, hollandais, allemand et français.

 Sativa Rheinaau AG
Klosterplatz
CH- 8462 Rheinau
Tél. : 0523049160
Fax : 0523049161
Site : www.sativa-rheinau.ch
courriel : sativa@sativa-rheinau.ch

Catalogue suisse (en allemand) de graines potagères.
Nombreuses variétés rares sous le titre pro specie rara.

Imprimer l'article

Publié dans Reportages

Commenter cet article

daniel 31/10/2005 20:57

Punaise, je viens d'essayer le site Sativa, mais avec moi l'Allemand, même Suisse, ça ne le fait pas!

J'avoue humblement mes limites sur le plan des langues étrangères...

Mon quotidien se limite au patois avec quelquefois des incursions dans l'ancien françois!

nicolle 31/10/2005 09:34

Il pleut très fort sur ma région ce matin, qu'il est doux de ne rien faire et de lire ce billet plein de sagesse, cela me fait penser à la leçon de moral qui commençait la journée à l'école primaire, ne changez rien et continuez à rester si vrai...maryse

daniel 31/10/2005 08:25

Ayant un peu raté mes tomates cet été(Cornue des A., Rose de B. etc...) celles qui restent sur pied sont très heureuses de profiter de ce rab de chaleur dont elles ont été privées en Juillet... Elles en grossissent encore de plaisir...
Et quand à bien rougir de partout, bien bronzer dirons-nous!, elles n'ont rien à envier aux pin-ups hybridées de l'époque des congés payés...