Ravioles de daube

Publié le par eric roux

Ingredients pour les ravioles de daube
 

 

L'histoire est assez simple pour faire un plat qui épate, une fiancée potentiel une ancienne amoureuse, ou des copains un peu blasés.

Faire une daube de boeuf assez classique avec :

  • de la viande de boeuf (jumeau, jarret),
  • deux oignons émincés,
  • trois gousses d'ail écrasées,
  • une branche de thym,
  • une feuille de laurier,
  • un zeste d'orange,
  • deux carottes,
  • 2 c. à s. d'huile d'olive,
  • une noisette de gingembre pelé,
  • une c. à c. de sel,
  • 10 grains de poivre noir et un litre de bon vin rouge.

- Faire saisir la viande coupée en morceau à l'huile d'olive. Une fois colorée, ajouter les oignons les carottes, l'ail et bien enrober.
- Ajouter le vin rouge et porter à ébullition. une fois le vin revenu à ébullition ajouter tous les autres ingrédients et faire cuire tout doucement pendant 3 heures. Vous pouvez cuire votre daube au four.
- Une fois la viande bien tendre la sortir de la cocotte et la hacher en ajoutant une grosse poignée de persil simple et une poignée de ciboule hachée.
- Réctifier l'assaisonnement.
- Mixer la cuisson au vin et la passer dans un chinois en exprimant bien tout le jus.
- Faire réduire, jusqu'à consistance nappante.
- Garnir avec la viande hachée refroidi des feuilles de raviolis chinois (wonton).
- Les pocher à l'eau bouillante puis les napper avec le jus réduit auquel vous aurez ajouté des olives noires.
En gros c'est fini. À vous pour vos améliorations personnelles.

Imprimer la recette

Publié dans Recettes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

11/12/2005 16:41

Bon alors pour c'est culturellement dobe, quand à la centrifugeuse promis on ferat des trucs, quand aux feuilles de raviolis in grande surface, peut être, plus sur en épicerie asiatique.
eric r

daniel 09/12/2005 21:46

Dès fois je me mélange un peu...
Mais ce n'est pas innocent!
Parce que la plupart des fois c'est pour en tirer un infini plaisir que je sais être le seul à pouvoir partager...

krysalia 09/12/2005 21:21

rhaaa d'accord !
on s'est mal compris ! je répondais à ta question sur " quelle est la saison qui correspond a " se brûler la gueule avec de l'ail " ( rapport à " se peler l'oignon" ) .
je disais donc " chez moi ça correspond à toutes les saisons " :) . on mange de l'ail autant qu'on peut, et du préfou en particulier, j'en fais tout le temps :) . voilou !

daniel 09/12/2005 21:01

T'as dit: "chez moi ça correspond à toutes!"
J'ai cru que tu faisais allusion à tes petits doigts à chaque fois que tu te pelais une gousse d'ail!
C'est vrai que y'a toujours une petite peau qui colle à la phalange du bout, toute de transparance faite, et que cela énerve beaucoup...
Moi dès fois je souffle dessus mais ce n'est pas très efficace...
Y'a que le torchon qui en vient à bout!
Pas la peine d'essayer la tranche de jambon, même cuit au torchon, ça laisse des traces...
Pire, ça fait dégueulasse!

krysalia 09/12/2005 18:26

aie aie aie relu, mais toujours mal comprendu de mon côté ... j'y fais référence a m'y brûler la gueule, pas les doigts ? ( sourcis froncés, perplexité intense ) ...
pas vu de références au doigts nulle part. tu aurais peut être nettoyé tes lunettes avec une tranche de jambon recemment ? ( :) huhu )