Laits du lundi

Publié le par eric roux

http://laitagesvegetaux.blogspirit.com

Une chronique donc consacrée aux laits végétaux pour les désamoureux du lait animal. Tout d'abord un petit bouquin de Natacha Duhaut et Béatrice Thibault, "Laitages végétaux", Anagrame éditions, 2005.

Tout d'abord un petit bouquin de Natacha Duhaut et Béatrice Thibault, , Anagrame éditions, 2005.

Le lait de soja, le plus courant et le plus connu. Vérifier qu'il soit bien sans ogm, Bien vérifier sur l'étiquette  qu'il est bien pur sans adjonction de calcium, de sucre, de lait de céréales,
Lait de riz, vendu en général au rayon diététique des grandes surfaces, peut être vraiment utilisé en remplacement du lait animal.
Lait d'amandes, c'est la base du célèbre blanc-manger d'origine turc. Seulement en magasin bio.
Lait de noisettes et lait de châtaignes, vendu en poudre en magasin bio. Facilement utilisable pour des desserts.
Lait de noix de coco. Délicieux mais un peu gras, très utilisé dans la cuisine indienne et Thaï. Voir recette de curry de poulet.

 


 

Le plus du blog, Laure Croiset nous confie deux recettes coréennes. C'est généreux, c'est gentil, c'est mieux que la télé.
Merci Laure.

Pulgogi (pour 4 personnes) ou "Korean Barbecue"
La viande de bœuf était autrefois une denrée extrêmement rare : la pulgogi et la kalbi (travers de porc ou de bœuf marinés et grillés sur brasero) étaient des repas de fête. Aujourd’hui ils ne constituent pas le quotidien des Coréens mais les restaurants spécialisés sont quand même très nombreux. Le pulgogi est trés facile à faire chez soi.

  • 2,5kg d’aloyau.
  • 3 cuillerées à sope de sucre.
  • 2 cuillerées à soupe de vin de riz.
  • 4 cuillerées à soupe de sauce de soja.
  • 1 cuillerée à soupe et demie d’ail émincé.
  • 3 cuillerées à soupe d’oignons verts émincés.
  • 2 cuillerées à soupe d’huile de sésame.
  • 1 cuillerée à soupe de graines de sésame.
  • poivre.

Le secret d’un bon pulgogi réside dans la marinade avec laquelle on va attendrir la viande.
- Mélangez le vin et le sucre et laissez tremper pendant une demi-heure la viande découpée en fines tranches (si vous disposez pas de vin de riz, une boisson sucrée à base de cerise ou du coca cola feront l’affaire)
- Mélangez ensuite tous les autres ingrédients et incorporez délicatement la sauce ainsi obtenue à chaque morceau de viande.
- Laissez mariner au réfrigérateur pendant au moins une heure.

C’est prêt !

Dans les restaurants coréens, un plat légèrement arrondi sert à la cuisson du pulgogi. Le jus de viande, gras, est récolté sur les bords du plat et continue à cuire jusqu’à devenir solide  : mélangé au riz, c’est un régal.
 
La spécialité coréenne reste le Kimchi, plat qui a beaucoup fait parler de lui dernièrement (dont les vertus préserveraient de la grippe aviaire !). Le Kimchi arrive progressivement en France et les Français commencent à l'apprécier...

Ingrédients

  • 2 choux chinois,
  • 1/2 navet long(facultatif),
  • 5 à 7 cives chinoises (ciboules),
  • 3 à 4 oignons verts (fines tiges vertes sans oignons),
  • 5 à 6 cuillères de saumure de crevettes,
  • 3 à 4 cuillères de saumure d’anchois,
  • 6 à 8 cuillères de poudre de piment rouge coréen,
  • 1,5 grosse tête d’ail,
  • 10g de gingembre râpé,
  • 30 à 40 gr de gros sel.

Temps de préparation
10 mn (salage)
2 heures (marinade)

Préparation 12 heures avant marinade
- Couper en 4 les choux, pour cela, entailler à la base sur 15 cm puis arracher avec les mains (idem avec les ½ choux).
- Faire fondre le gros sel dans 1 litre d’eau chaude.
- Mettez les choux dans une bassine et arroser les avec le gros sel.
- Laisser mariner pendant 12 heures en retournant plusieurs fois.

12 heures plus tard

- Rincez les choux plusieurs fois à grande eau (élimination du sel superflu) et les faire égoutter.
- Pendant ce temps, préparer la marinade :
- Râper navets et aulx, couper en petits morceaux cives oignons.
- Mélanger le tout dans un plat ovale creux, ajouter les autres ingrédients de façon à obtenir une « pâte » pas trop liquide (comme une purée de pommes de terre).
- Pour chaque quart de choux, le déposer dans le plat et enduire chaque feuille avec la marinade en commençant par le feuille du bas. Ne pas oublier d’enduire la base extérieure.
- Déposer le quart de choux enduit dans une boite fermant hermétiquement. Passer au suivant.
- Fermer hermétiquement le récipient et le laisser à température ambiante (l’été) ou près d’un radiateur (l’hiver) pendant 2 à 3 jours.
- Mettre au frais.
- On peut goûter à partir du 4ème jour

Plus d'informations sur http://www.kimchi.or.kr/

Imprimer l'article

Publié dans Recettes

Commenter cet article

Thibault Béatrice 28/01/2006 12:03

Désolée pour cette réponse tardive. A part si les enfants sont allergiques aux oléagineux (noix, noisettes, amandes), les laits d'amandes ou de noisettes sont très digestes et très bons pour eux car ils contiennent une mine d'acides gras essentiels excellents pour le développement du système nerveux et du cerveau. Le lait de riz est aussi très neutre donc très bien toléré par les petits, mais attention, il peut constiper. Le lait d'avoine est très nourrissant et réchauffant en hiver, y compris pour les enfants.

marine 23/01/2006 22:52

merci Beatrice thibault mais alors toi qui t'y connais (désolée de tutoyer) les laits végétaux et les enfants..c'est bien ou c'est pas bien..je lis souvent des post sur un forum végétalien et meme les végétaliens ils parlent de ne pas donner certains laits aux enfants

vince 23/01/2006 16:20

Très bien cette chronique sur les laits végétaux!!!Eric, tes chroniques sont toujours très intéressantes, j'ai beaucoup aimé celle sur les huiles de la semaine dernière!Très bien aussi ces deux recettes coréennes!!!Cela m'a encouragé a mettre sur mon blog un descriptif et quelques photos d'un barbecue coréen déguster en Thaïlande en novembre dernier!Avis aux amateurs!
 

 

Thibault Béatrice 23/01/2006 14:11

En tant que co-auteur du livre "Laitages végétaux" présenté aujourd'hui par Eric Roux sur Canal+, je me permets de vous répondre : le lait de soja contient des phyto-oestrogènes, hormones végétales similaires aux oestrogènes produits dans le corps humain. C'est pourquoi le lait de soja est recommandé aux femmes ménopausées pour diminuer les bouffées de chaleur et prévenir l'ostéoporose en aidant à stabiliser la densité minérale osseuse. De même, le soja aide à prévenir les cancers du sein, de l'utérus et de la prostate, grâce à ces mêmes hormones végétales. Cependant, tout excès est mauvais, et cette hormone en excès peut provoquer un déséquilibre dans l'autre sens, chez l'enfant comme chez l'adulte. C'est pourquoi nous conseillons dans ce livre de varier les laits végétaux (il en existe de bien plus goûteux que le soja !) et de ne pas excéder un yaourt de soja ou un bol de lait de soja par jour. Alterner les laits végétaux permet aussi de bénéficier de toutes les richesses nutritionnelles de chacun d'entre eux (oméga 3, fibres, glucides complexes...). Amicalement,
Béatrice Thibault, Co-auteur de "Laitages végétaux" chez Anagramme Editions ; blog http://laitagesvegetaux@blogspirit.com

sophie 23/01/2006 13:38

bon vous allez être beaucoup encore à me faire remarquer mon erreur de manip' un peu de compréhension pour une pauvre Webmestre un peu fatiguée....