Sarriette, sacre bleu

Publié le par eric roux

Sarriette sous la neige au jardin roux

Sarriette camarades, voilà ce qu'il faut à vos lentilles.

Des centaines de passionnés de la sarriette m'ont laissé mails et commentaires pour me dire des choses très gentilles. Bon, ça fout une claque de voir sa chronique ne plus répondre aux directives d'une production (Jérôme Bellay chez Angel productions pour Canal +). Mais il en va visiblement de la survie de l'émission. Pourtant, la chronique cuisine faisait souvent sa petite pointe d'audience, mais l'idée est de faire une émission mono thématique. Seuls Daphné Bürki et Jean-François Kervéan sont gardés. Courage et réussite à tous les deux, ce sont mes amis et j'espère qu'ils se sauveront des chamboulements en cours.

Dans la fébrilité ambiante je me suis gouré de date. C'est aujourd'hui, 30 janvier, le grand changement. Mais je vous l'ai déjà dit rouxcuisine.com continue avec encore plus d'info, de recettes, de reportages et de partage. Ma grande découverte avec ce blog, c'est le réseau d'amitiés et de soutiens qui s'est tissé au fil des mois. Et je ne laisse pas tomber les milliers de lecteurs quotidiens. Je me déchaîne même. Car un blog est une vrais alternative aux médias traditionnels. Avoir son propre support, être son propre rédacteur en chef, sont une chance, surtout quand vous êtes aidé par Sophie qui met en page et organise les papiers. Nous allons continuer la série des petits gâteaux à deux balles, super rapide à réaliser. Vous avez aperçu le premier numéro des "mots se mangent", il y aura un numéro par semaine. La grosse recette de rouxland continue tous les jeudi. Un papier par semaine aussi un peu plus jus de crâne sur ce qu'est la cuisine aujourd'hui dans ses tenants sociologiques, ethno, historiques, ... Des tours de main, des produits, du matériel seront chaque semaine passés à la loupe. Aussi souvent que possible une recette offerte par les lecteurs du blog, partageurs de leur savoir. Dès le mois de février une rubrique jardin potager avec des solutions pour ceux qui n'ont qu'un balcon ou un rebord de fenêtre. Enfin, tous les jours une recette. Vous voyez se sera encore plus riche que sur NNSPDA.

Pour l'avenir à la télé, plein de projets, sur Canal et sur des chaînes du groupe, mais pour l'instant ce ne sont que des projets. Les Assedic des intermittents vont devoir m'accueillir. Vous serez bien sur les premiers informés des avancements et résultats possibles à la télé. Mais ce que je tiens à vous dire à tous c'est du fond du coeur un grand merci, ça semble couillon, mais dans les moments de doutes tous ces mots de soutient permettent de se recharger en énergie positive loin de la rancoeur. Merci à tous. Allez voir le blog de Requia. Elle a publié un joli papier d'amitié sur la disparition de la chronique.

Pour ceux et celles qui ont inondé le site de NNSPDA des mails, je crains que ceux-ci restent lettre morte. Si je ne me trompe pas, ce sont Diana et Jessica, stagiaires efficaces qui sont chargées de répondre. Que voulez vous qu'elles disent ? Je doute que vos courriers n'arrivent à la tête de la production. De toute façon je n'ai jamais rencontrer Jérôme Bellay.

Encore merci à tous. Le blog continue camarades...

Cristina, une blogeuse partageuse, nous livre sa recette de caviar d'aubergine roumain. Oui, nous pourrions dire à Cristina que ce n'est pas la saison, mais le partage n'attends pas. Alors mettez cette recette de côté pour l'été. Merci à Cristina.
Caviar d'aubergines (à la roumaine)

Ingrédients

  • 2 belles aubergines mûres
  • 1 oignon
  • deux oeufs
  • un verre huile (approx.)
  • 1 cuillère à café de moutarde
  • sel,
  • poivre
  • jus de citron
  •  

- On fait "griller" les aubergines directement sur le feu de la cuisinière ou bien sur une petite plaque en métal qu'on place sur le feu.
- On prend soin de les retourner de tous les cotés ; quand elles sont bien cuites elles sont bien noircies et molles (un peu  "ratatinées") .
- On les laisse refroidir un peu puis on les pèle ; ça s'enlève facilement, s'il reste quand même des bouts de pelure ou peut les passer sous un jet d'eau froide.
- On laisse les aubergines s'égoutter un peu sur une planche en bois puis, avec un grand couteau, on les réduit en purée.
- Dans un grand saladier on verse cette purée, on rajoute l'oignon hâché très finement (on doit pas "sentir" les morceaux d'oignon), on verse une cuillère ou deux d'huile et on mixe (avec le batteur électrique) ; comme les aubergines sont grillée directement sur le feu elles ont des fois le goût de "brûlé" ; quand on les mixe avec l'oignon  et un peu d'huile (éventuellement avec  un peu de sel aussi ) ce goût disparaît Voilà ; il ne reste plus qu'à faire la mayonnaise.
- Pour la mayonnaise on fait cuire un oeuf dur ; dans un bol on récupère le jaune d'oeuf (il doit être dur sinon ça colle),
- on rajoute la moutarde, du sel et le jaune d'oeuf cru.
- On mélange bien pour obtenir une pâte onctueuse, puis on commence à verser de l'huile petit à petit, tout en touillant ; ça va tripler de volume en fonction de la quantité d'huile (c'est pour ça qu'il n'y a pas de quantité fixe pour l'huile).
- On mélange dans le même sens avec une cuillère en bois de préférence ; j'ai jamais essayé au batteur mais ça doit être faisable aussi.
- Si la mayonnaise devient trop dure et que vous voulez continuer à augmenter la quantité, rajoutez un peu de jus de citron, ça va la "diluer" un peu, comme ça vous rajoutez de l'huile pour obtenir la consistance désirée.

Je pense que j'ai tout expliqué , ce n'est pas difficile mais je m'exprime mal en essayant de donner tous les détails !

- A la fin on verse donc la mayonnaise dans la saladier d'aubergines, on mixe, on assaisonne (sel poivre) et on peut laisser reposer au frigo.
 
On sert ce caviar sur des tranches de pain blanc (on peut en faire des petits canapés) ; avec le pain de mie ou le pain spécial canapés c'est pas très bon , je recommande donc le pain blanc ou le pain de campagne. Une autre manière de le présenter : on farcit des tomates avec, ça va très bien ensemble et c'est rafraîchissant.
 
Voilà si vous allez en Roumanie on vous en proposera sans doute ; il peut y avoir de légères différences dans la recette mais je ne connais pas toutes les variantes :)

J'espère que j'ai été suffisamment claire dans mes explications ; je reste à votre disposition pour toute info.
 
Cristina Vanderbeken

Imprimer la recette de Christina

Pour ma part, aujourd'hui je vous donne une recette à faire dans de petit moule à baba ou de petites caissettes en papier cuisson. C'est tout couillon, pour un dessert chic d'accompagnement (avec le café ça peut être top) ou bien sûr pour un goûter.


Préparer un quatre quart.

  • 1 quart d'oeuf,
  • 1 quart de sucre,
  • 1 quart de beurre
  • et un peu plus d'un quart de farine (10 à 20 % de plus).
  • N'oubliez pas, ni la levure chimique, ni le sel.

Bien sûr vous pouvez jouer avec les farines. Soit en prenant un type élevé 55, 65, voit cent et quelques. Vous pouvez aussi remplacer un tiers de la farine par de la poudre de noisette, d'amande ou de noix. Soit en variant les sucres, sucres de palmes, vergeoise, sucre roux. L'important pour le sucre est de bien le faire fondre et le faire mousser, gonfler en le battant avec les oeufs.

Pensez aussi au parfum, rhum, whisky, vanille, cannelle,

- ... Ah oui, battez d'abord les oeufs et le sucre, ajouter le beurre fondu, puis la farine avec la levure et le sel, l'appareil (voir les mots se mangent 1) est prêt.
- Verser votre pâte dans des petits moules à baba ou dans des caissettes en papiers (disponibles en grande surface) en ayant pris soin de bien beurrer.
- Glisser au four jusqu'à gonflement parfait.
- Pour vérifier la cuisson planter la pointe d'un couteau pointu dans un petit quatre quart, si la lame ressort sèche, c'est cuit.
- Laisser refroidir et démouler. Dans 10 cl de crème fraîche liquide faîte fondre quatre carambars, ou deux barres de chocolat, ou un caramel maison, ou de la pâte de praliné ou de pistache, sur feu doux.
- Une fois cette fondue refroidie ajouter 10 à 20 cl de crème fraîche liquide et battez comme pour une chantilly.
- Pour servir fendez vos petits gâteaux et déposer une cuillère à soupe de crème fouettée parfumée. Effet assuré.

C'est prêt.

Imprimer la recette du 4/4 fondant

À demain camarades.

Publié dans Recettes

Commenter cet article

nicole michelon 10/02/2006 17:54

deouis rien n'est pareil
quelle idée de faire une émission sur 1 seul thème. c'est pasd du tout ce que l'on a envie de voir à midi. quel regret votre émission. j'avais tjours envie de faire vos recettes et pire je les comprenais bien. je suis trop décue. tant pis j'irais voir ailleurs

Clément 08/02/2006 21:19

Je viens ajouter ma petite pierre à l'édifice avec tous mes remerciements pour ces petits moments de cuisine que j'ai aimé partagé..
D'abord sur Clermont 1ère, parce que Clermontois je suis et que je retrouvais Eric aux heures tardives des rediffusions de la chaîne auvergnate, coincé au fond de mon lit chamalierois...  J'ai adoré que l'on me fasse découvrir les petites épiceries de Clermont et ses fabuleux produits... merci pour ca.
Ensuite parce que j'ai déménagé et que ma surprise n'a eu d'égal que ma joie de retrouver Eric sur le plateau de Maitena à l'heure de ma pose grenobloise...
Tout ca pour dire que tu as participé à mon éveil culinaire et que mes enfants te remercieront sans doute un jour pour ça...
A bientôt pour de nouvelles aventures...

mon nom 08/02/2006 19:36

Et un petit clin d'oeil de Maïténa de temps en temps sur le blog d'Eric? Je rêve ou c'est du domaine du possible?Parce que moi je suis fan d'Eric et de Maïténa.C'est peut-être le moyen pour les retrouver ensemble à nouveau.

Tom 07/02/2006 22:34

Quelle déception depuis 1 semaine... une emission sans ame qui ressemble à tant dautre djà vues.
Merci Mr ROUX pour votre vision de la cuisine et toutes les recettes que je me suis régalé de regarder er de tenter de refaire. enfin de la cuisine accessible.
Heureusement tout n'est pas fini, et ce blog si bien fait sera notre trait d'union.
Continuons ainsi la route alors!!! Je suis partant pour le cumin!!
 
TOm

Claire 07/02/2006 19:38

Je ne suis qu'une adolescente mais moi aussi j'étais " fan " de la chronique .
Quand j'ai vu la "nouvelle formule" comme ils disent j'ai été très triste de ne plus voir l'équipe au grand complet .Donc voilà , je ne sais pas trop quoi dire apart je suis contente de voir le blog toujours existant et je vous souhaite une très bonne continuation .
Au revoir , Claire (59) Dunkerque .PS : le caviar d'aubergine ça a l'air super bon !