Effluves

Publié le par eric roux

Deux parfums du jardin. Les pommiers en fleurs, bourdonnent mais surtout alourdissent l'air. Un des grands plaisirs du printemps.
Théoriquement, l'automne dernier ayant été moyens question pommes, l'année 2006 devrait être une bonne année.

Fleurs de Blanche de Biauzat, vieille variété du nord Puy de dôme. Pomme mûre en décembre, acidulée et croquante. Belle tenue à la cuisson.

Le petit muguet ou aspérule odorante qui envahit l'ombre d'un vieux poirier de curé. Pour connaître le parfum de l'aspérule il faut la faire sécher. C'est une odeur de coumarine, comme le foin frais et une pointe de vanille. Mais surtout après trois jours de séchage elle évoque la fève de Tonka avec moins de violence. Je l'utilise pour parfumer des crèmes aux oeufs et des crèmes fouettées pour les fraises.

Normalement on trouve l'aspérule chez les herboristes.

Commenter cet article

Elisabeth 10/05/2006 17:38

Oh oui, les fleurs en cuisine!!!avez-vous d'autres suggestions pour fleurir nos plats?J'avais entendu parler de personnes qui cuisinent des beignets aux pétale de roses...connaissez-vous?

marie-charlotte 09/05/2006 10:25

soupir, gros soupir, énorme soupir moi j'ai plutot hummé les pots d'échappements parisiens . mais c'est quand meme sypmpa les bords de seine
c'est quoi la fève de tonka ?
jolies photos
c'est quoi cette nouveauté "recopier l'image ici" ?

barbichounette 09/05/2006 09:07

Il nous manque juste les odeurs....
Je ne suis pas à plaindre, j'ai devant moi un vase croulant de lila.....
ça humme bon!!!!!
Bizzzzzzzzzzz
Barbichounette