Un petit tour de marché

Publié le par eric roux

Balade au petit matin dans les rues du marché Dajing Lu. C'est André, le chef du restaurant des frères Pourcel, Sens & Bund qui nous a guidé dans ce vieux quartier. Chinois et chinoises viennent y faire leurs emplettes, c'est là que j'ai découvert cette charmante habitude  de baguenauder en pyjama. Allez hop, petit tour d'horizon, des produits rencontrés.

Pour commencer, une énigme ??? Je ne sais fichtrement rien de ça. C'est végétale, ça à l'air à la fois fermenté, salé et légèrement humide. Si vous avez la moindre idée, n'hésitez pas à proposer.

C'est cette petite dame qui vendait l'énigme du dessus. Elle a occupé sa matinée à faire de minuscule bouquet de toute petite ciboule. Et un petit coup de ciseaux pour couper les racines. Au premier plan, la très célèbre coriandre, dite aussi persil chinois (ou arabe d'ailleurs).

Une rue pour musarder, les magasins sont au rez-de-chaussée.

Plein d'écrevisses vivantes. Certainement les mêmes bestioles élevées en Chine que l'on trouvent en barquette dans les supermarchés français.
Provenance Chine.

Des légumes en veux-tu en voilà. Maïs doux, petite tomates (j'ai fait de la graine pour l'année prochaine dans le jardin de La Chapelle), superbes petites aubergines toutes fines, fèves et d'énormes radis blancs très doux.

Utilisés comme des épinards pour agrémenter des nouilles sautées, des rosettes de moutarde chinoise, légèrement piquante. Deux variétés, vertes ou colorées.

Un gros tas de crevettes vivantes. rassurez vous c'est de l'élevage.

En gros plan, ça fait quand même envie.

Alors ça c'est la merveille des merveille, des petits chaussons, farcis de porc haché parfumé au gingembre et à la sauce soja, cuits à la poêle et et à l'étouffé. C'est bouillant, mais le but du jeu c'est de le faire éclater dans la bouche pour que le jus s'y répande. Formid.

Je ne m'en lasse pas, j'essaye de mettre une recette au point pour vous la proposer.

Des fleurs d'ail pour parfumer les farce. Élégant.

Coeur de palmier tout frais. Ils coûtent assez chers, mais un goût vraiment remarquable qui n'a strictement rien à voir avec les trucs en boîte.

Et va-z-y que je te débite une anguille vivante. C'est une petite dame en pyjama qui est partie avec.

Une autre espèce de crevettes. Plus petites, avec de grandes pattes/pinces grêles. Vivantes, bien sûr.

Magnifique panier de petit choux chinois pak choï. Fendus en deux et sautés au wok avec une lampée de sauce soja, remarquable.

Du poisson d'eau douce moche mais bigrement frais.

Chat du marché, réfléchi et attentif à toutes éventuelles chutes de  potentiel casse-croûte.

Jujube séchées, c'est ces petits fruits qui dans le midi s'appellent les chichourles.

Vins de riz, c'est cette fermentation alcoolique de jus de riz, que les recettes traduites en français, proposent de remplacer par du Xérès.

Publié dans Reportages

Commenter cet article

daniel 04/07/2006 14:11

Canal a diffusé dimanche tantôt un reportage signé Eric ROUX!
Un ancien reportage je me doute, mais très intéressant et qui montre le côté "assaisonné" de la grande cuisine...
Au début j'ai eu un peu peur en voyant la tronche au Veyrat et son horrible chapeau qu'il ne quitte jamais quand une caméra est sur lui, mais mes doutes sont tombés en voyant l'ignoble démarrer avec son petit 4x4 en écrasant les herbes du chemin qu'il venait juste d'encenser pour leur saveur inviolée...

Veyrat et Gagnaire tombent du bateau: que faites vous?

Je les regarde se noyer...

daniel 01/07/2006 08:18

Ah! Un petit thibétain jeté vivant au fond du grand chaudron, avec juste un tour de moulin à prières... Un rêve...

Devenu réalité puisque le dernier successeur de Mao vient d'inaugurer le train le plus haut du monde reliant la Chine au Tibet!

Mercotte 30/06/2006 20:32

Que des choses qui font envie, miam miam les crevettes jetées vivantes dans la poêle avec juste un tour demoulin à poivre et un peu de fleur de sel, j'en rêve!

marie-dharlotte 30/06/2006 12:12

première photo ? moi je dirais des algues comme celles de l'article "un repas un" deuxième photo

tara 29/06/2006 20:16

rien que pour pouvoir faire mes courses en pyjama, je voudrais y aller!

le luxe absolu, cest de faire ses courses en pyjama, je trouve, mais c'est impossible à paris, hélas...