Comme un pistou pas fier

Publié le par eric roux

Tout pour le Pistou...
 

Tout commence au jardin, comme d’habitude. C’est une histoire de soupe de saison. Le truc est plus que simple, le pot unitaire, compilateur de liberté concentre la cueillette potagère. Tout est coupé en morceaux, voir pelé, cuit en commun, relevé d’une relevade travaillée au mortier d’ail, de pignon, de parmesan et surtout de basilic et d’huile d’olive.

Explications.
Le petit matin m’a permis de remplir deux petits cageots de légumes. Nous trouvons :

- des haricots verts, deux belles poignées,
- une mini botte de carottes petites,
- deux petites courgettes d’à peine quinze centimètres de long,
- un oignon de la saint Jean remplaçable par une échalote ou un petit oignon blanc,
- deux petites poignées de tomates,
- deux ou trois petits navets nouveaux,

Pour la sauce

- un bouquet de basilic,
- une gousse d’ail,
- une toute petite poignée de pignon de pin,
- cinquante grammes de parmesan râpé,
- un demi verre d’huile d’olive.

Cuisez les légumes comme pour une soupe, n’oubliez pas de saler l’eau, coupés en petits morceaux en deux fois. D’abord haricot, carotte, oignon et navet, quand ils commencent à s’attendrir ajouter courgettes et les tomates.

Pendant que la cuisson se termine, écraser au mortier le basilic effeuillé, l’ail, les pignons et le parmesan. Travailler en incorporant l’huile d’olive. N’ajoutez cette sauce à la soupe qu’une fois la soupe cuite et le feu arrêté. Tourner, mélanger et servir bouillant. C’est bon et ça fait transpirer.

Imprimer l'article

Publié dans Recettes

Commenter cet article

remy rouvet 15/08/2005 21:59

Pas de soucis, M. DURET !
Au fait, joli site web pro !

Marc 07/08/2005 11:11


J'ai fait cet ersatz de pistou en respectant les ingrédients.
(je sais que c'était sensé être "Free Style", mais bon quand on n'est pas sûr, on se base sur l'existant...)

Et bien, c'était délicieux !!!

Et la prochaine fois je me lacherai dans les ingrédients puisque ça a marché.

Merci Eric.

duret 31/07/2005 12:55

Ah! Mr Louvet, Quiproquo et Malentendu se sont unis pour faire que mes messages deviennent pour vous source d'inutiles culpabilités! En effet, au départ je pensais répondre sur un ton un "ironisé" à Eric Roux. J'avais mal lu son communiqué, j'avais pas vu qu'il relatait votre "emel -expérience"... Je m'en excuse...
Vous n'avez pas à vous justifier de vos dépenses faites pour le plaisir!

Les remarques que j'ai pu faire, n'étaient en fait destinées qu'à un auditoire plus large mais moins concerné par le problème...

Les détails de l'histoire vous sont personnels et vous n'avez pas à vous en justifier!
D'ailleurs ils ne me regardent même pas...

A part ça, tout va...

dd

remy rouvet 30/07/2005 15:48

De plus, si le descriptif de se restaurant as choqué certaines personnes: je suis désolé, mais pour moi, comme je le dit précédement,ce resto est un aboutissement et non un lieu commun. Je dirais simplement, que cette année, pour me payer cela, j'allais a pied au maximun, pas de metro, pas de nouvelle fringues, pas de resto avec les amis, pas de cinéma. Cette sortie était mon but, je l'ai réalisé, et je ne regrette pas les privations. Chacun ses rêves, ses envies, ses ambitions !

remy rouvet 30/07/2005 15:33

etant actuellement au chomage, ce restaurant, je l'ai payé au détriments de sorties avec des amis, cela représente 1 an d'économies.
Et sachant d'ou je viens, je sait ou je vais !
j'ai conscience des prix, pour certains comme moi, ce resto est un aboutissement, pour d'autre ce sera un lieu commun !