Petits conseils entre amis

Publié le par eric roux

Si vous ne connaissez pas encore, il faut à tous prix que vous découvriez la revue à parution aléatoire sur le net :
www.miam-miam.com

Une merveille d'info et d'analyses sur la cuisine aujourd'hui. Cette revue jubilatoire est faite par le très cultivé Benedict Beaugé, auteur de quelques ouvrages essentiels. "Aventures de la cuisine Française", cinquante ans d'histoire du goût, Nil éditions, (1999), un essai qui nous fait vivre les changements qu'a connu la cuisine depuis l'après guerre.

Ce serait bien qu'un éditeur ait la bonne idée de commander à Benedict la suite. Car c'est comme une feuilleton, qu'est ce qui se passe ensuite."Le gourmand des quatre saisons", Nil éditions, (1999), journal d'un gourmand curieux réalisé à partir du fanzine "Miam-miam", dans sa première version, distribué par fax.

Effectivement "la cuisine c'est bien plus que des recettes".et dernièrement, le remarquable "Rosbifs !" chez Textuel, une histoire des relations franco-anglaises au travers de la viande de boeuf. Parfois, j'ouvre juste ce livre pour m'esbaudir (occitanisme : s'emerveiller) devant la photo d'un magnifique Angus. Du savoir, du savoir et du savoir, c'est rassurant, il n'y a pas que les cakes dans
la vie.

Publié dans Littératures

Commenter cet article

Sophie 17/06/2007 17:45

Il faut vraiment que je teste sur mac, depuis le temps que vous me faite la remarque des typos trop petites...
 
j'y travaille  promis
 
sophie

Daniel D 11/06/2007 12:24

Enregistrez votre commentaire avant d'envoyer...

Pour éviter les triples barres, recoller à nouveau plutôt que recommencer l'envoi tel quel...

Sophie: serait-ce possible de changer de police pour les textes?

Je trouve celle-ci assez illisible, même avec pomme/plus sur mon nouvel Imac tout blanc...

Trish 11/06/2007 12:13

et je me permets d\\\'attraper ta bise..hop! miam...donner envie, pas des leçons, faciliter la vie mais jamais le mal manger (moi, je HAIS les cakes à l'huile) cacher des mini avancés  (sel gris c bourré de mer, le poivre est un épice, le foie gras une tragédie....) dans les pages comme des 5 par jour ds la bolo de mes enfants...c vrai.un succès de librairie permet tout cela. Faut juste que la pieuvre ne se reveille pas trop. Tu n\\\'es pas aigri!  ct juste un peu de late night provoc! J\\\'adore ton blog! Vive la non cuisine! Du haut de mon savoir à moi, je finis avec une citation du cahier du jour de ma fille (Victoire Deseine 2000- ?) "ma maman m\\\'a donné une nouvelle sorte de kiwi un peu jaune. elle ne connaissais pas son nom moi non plus. il m\\\'a fait penser à l\\\'écosse donc j\\\'ai écrit une histoire de fantômes"  have a good day E, Tx

eric r 11/06/2007 09:52

Grande tristesse rugbistique pour l'auvergnat. Beleu l'an que ven. Beleu. Mas una de mai, una encara.
Mais les autres on gagné car ils ont mieux joué. Là on je suis triste, c'est quand les commentateurs de la presse d'une victoire des paillettes sur la ville noire, ignorée et pas très glamour. Une ville d'ouvriers qui à chaque match rêve d'être ensemble pour soutenir son équipe. Alors oui c'est popu, pas branché, mais nous aimons le rugby.

eric r 11/06/2007 09:44

Petite réponse,
soyons clair, je n\\\'ai rien contre Sophie des cakes, je ne suis pas aigri à ce point là. De plus, je ne pense pas être spécialement éllitiste. Je crois très sincérement que dans une concordance d\\\'objet il peut y avoir divergence de sujet. Aucun sujet n\\\'est mieux que l\\\'autre, simplement mon désir voit comme moteur à mon propos une sentiment politique, loin de la tendance, bien souvent dictée par les techniciens du commerce qui tiennent aujourd\\\'hui les structures dirigeantes des médias. Mangez, dégustez, ça rend curieux. La curiosité permet d\\\'apprendre. Et un soupçon de savoir permet d\\\'avoir un avis, de le formuler, de l\\\'analyser. Un succés de librairie, comme un succés d\\\'audimat, c\\\'est bien et si ca peut faire avancer les choses, mais rien ne nous prouve que le contenu en est essentiel.. Et l\\\'essentiel pourait ce résumer à cette phrase de Joseph Delteil (Cuisine paléolithique, presse du Languedoc éd, 1990) \\\"Croquer à pleines lèvres, sans vergogne, je veux dire sans peur et sans reproche, comme au Paradis terrestre\\\".
Trish je me permets de vous embrasser.
Eric